logo small

espace etudiant
 
 
   
 

L'importance de la Nutrition dans l'épigénétique

Description

 

L'importance de la Nutrition dans l'épigénétique

Samedi 4 février 2023 de 10h à 17h

En présentiel ou en Live

 

L’épigénétique et le concept de DOHaD : Importance pour la nutrition personnalisée
Par Josiane Cillard, Professeur de biologie cellulaire et moléculaire, Docteur ès sciences pharmaceutiques et chargée de cours au Cerden®

Les liens entre Nutrition-Santé sont de mieux en mieux connus. Des études épidémiologiques et des expériences sur les animaux ont montré un rôle important entre les expositions pré-et post natales (embryon, fœtus, nourrisson, petite enfance) et la bonne santé à long terme d’un individu ainsi que le développement de maladies à l’âge adulte. Ceci a conduit au concept des origines développementales de la santé et des maladies (DOHaD). Ainsi l’obésité chez la mère et pendant la grossesse, est fortement associée à une altération de la croissance et du développement du fœtus ainsi qu’à des perturbations du métabolisme tissulaire chez l’enfant qui augmentent le risque d’obésité et des maladies cardiovasculaires plus tard dans la vie de cet individu.

De nombreuses évidences ont permis d’impliquer des mécanismes épigénétiques dans la régulation de l’expression des gènes et dans leur transmission aux générations futures.

Les facteurs environnementaux tels que la nutrition entre autres, peuvent conduire à des modifications épigénétiques qui altèrent l’expression des gènes sans affecter les séquences d’ADN. Ces modifications impliquent essentiellement des méthylation/ dé-méthylation de l’ADN, des modifications des histones (acétylation, méthylation), le remodelage de la chromatine, des ARN non codant. Ces modifications sont transmises au cours des divisions cellulaires (méiose et mitose), voire des générations, elles sont héritables (transmissibles). Cependant ces modifications sont réversibles, par des agents épigénétiquement actifs tels que les inhibiteurs d’histones désacétylase (HDAC) et les inhibiteurs des DNA méthyle transférases Ces inhibiteurs sont présents notamment dans l’alimentation (folate, vitamine B12, sulforaphane, polyphénols du thé vert, resvératrol, butyrate, curcumin…). Leur intérêt dans la prévention et le traitement des cancers est largement répandu.

Des outils basés sur la technologie « omics » permettent d’explorer l’épigénome ; cependant une large proportion de l’épigénome est encore une boîte noire. L’épigénotype peut être utilisé non seulement pour prédire la susceptibilité à certains cancers mais également pour évaluer l’efficacité de la diététique pour réduire de tels risques. L’épigénétique est de plus en plus considérée comme un vecteur d’individualisation en matière de santé et constitue un outil important pour la nutrition personnalisée.


L’épigénétique : un nouvel espoir pour la Santé et dans la lutte contre les maladies chroniques
Latifa Najar, Docteur en sciences et chargée de cours au Cerden®

L’existence de mécanismes non génétiques assurant le transfert de la mémoire de l’exposition à divers environnements des parents, et conditionnant la réactivité des générations suivantes à divers environnements au cours de leur vie, suscite un intérêt majeur dans plusieurs domaines comme la nutrition, la médecine et plus récemment la psychologie du développement de l’enfant. Il s’agit plus précisément, de mécanismes biochimiques et moléculaires résultant de la méthylation de l’ADN, de modifications des protéines constituant la chromatine ou encore l’implication des ARN non codants qui sont à l’origine de ces régulations fines au niveau du génome.

Ces mécanismes pourraient entraîner des conséquences dans le développement de certaines maladies chroniques, comme le syndrome métabolique, le diabète, l’obésité ou le cancer mais aussi, peuvent jouer un rôle fondamental dans la différenciation cellulaire et le développement embryonnaire. De tels mécanismes épigénétiques suscitent autant d’intérêt dans le domaine de la recherche en agriculture et en élevage en particulier.

Une complexité majeure dans l’étude et la compréhension de l’épigénétique réside dans le fait que ces phénomènes pourraient se rajouter aux phénomènes génétiques, et peuvent parfois rendre compte de différences autrement inexplicables, comme dans l’évolution de certaines maladies à forte composante génétique chez des vrais jumeaux. Récemment il a été montré que certaines marques épigénétiques déterminent la capacité des cellules tumorales à tolérer la chimiothérapie et que l’utilisation de composés chimiques appelés « épi-drug » en conjonction avec des chimiothérapies renforceraient leur efficacité sur le long terme démontrant ainsi l’implication de l’épigénome dans la résistance aux traitements anticancéreux.

Le défi des découvertes scientifiques récentes est de les traduire en actions, recommandations et en bénéfices notamment via l’établissement de recommandations, en particulier dans le domaine de la nutrition, pour freiner l’incidence croissante des maladies chroniques au fil des générations.

Frais de participation:

  • Tarif normal: 165€
  • Tarif diplômes ou étudiants CERDEN : 125€

Samedi 4 février 2023 de 10h à 17h - Deux pauses cafés - Pause de midi libre

En présentiel au Bedford Hotel and Congress center, 135 rue du Midi à 1000 Bruxelles ou en LIVE (zoom)

Inscription en ligne (cliquez ici)